drapeau anglais Version Anglaise

BLANDIN Claire

claire blandin 
  • Membre du LabSIC depuis 2016
  • Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  

 Présentation :

  • Professeure en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité
  • Chercheure au LabSIC.
  • Responsable de la thématique 2 : « Espaces publics : circulations des discours et des modèles »
  • Membre du comité de rédaction de la revue Le Temps des médias
  • Coordinatrice, avec Jamil Dakhlia, du Groupe de travail « Presse magazine » (LCP-IRISSO)
  • Membre du Comité scientifique de la revue Réseaux.
  • Membre du comité de lecture des revues Mots et Sur le journalisme
  • Membre du Comité Recherche des Assises Internationales du Journalisme et de l’Information

 

Axes de recherche :

Historienne des médias, je travaille sur la circulation des représentations dans les discours médiatiques. Mes travaux récents sont centrés sur la presse magazine, qui permet d’approcher la circulation des normes sociales dans l’ensemble de la culture de masse. La question de la représentation des rapports sociaux de sexe est aujourd’hui au centre de mes interrogations.

  • Histoire des médias
  • Histoire culturelle de la France contemporaine
  • Représentations des femmes et du genre
  • Polyphonie des discours de presse

 

Publications

Ouvrages

Histoire de la presse en France XX et XXIe siecles

Ouvrage écrit avec Christian Delporte et François Robinet

Paris, éditions Armand Colin, collection U, 2016, 346p.

L’ouvrage proposera une synthèse tenant compte du renouvellement récent des problématiques en histoire des médias. Il fera le point sur l’histoire de la presse écrite française, de la fin des années 1890 à nos jours. Le plan général de l’ouvrage sera chronologique, chaque partie étant divisée en chapitres thématiques. Des encadrés proposeront les documents essentiels et des synthèses sur une personnalité ou un titre de presse.

La Vie des femmes, La Presse féminine aux XIXe et XXe siècles

Ouvrage dirigé avec Hélène Eck

Paris, éditions Panthéon-Assas, octobre 2010, 150p.

La restriction de leurs droits a longtemps maintenu les femmes dans un statut d’infériorité qui n’a significativement évolué qu’à partir des années 1960-1970. Cette libération tardive incite à s’interroger sur la façon dont les générations successives de femmes ont pu considérer leur place dans la société, les relations entre les sexes et exprimer leurs aspirations. La presse destinée au lectorat féminin constitue à cet égard une source précieuse. Héritière d’une tradition datant du XVIIIe siècle, produit commercial vivant de la publicité, cette presse spécifique a toujours obtenu un vif succès, d’où son importance, compte tenu du rôle qu’elle s’attribue et qu’elle joue peut-être auprès de ses lectrices. De manière plus ou moins explicite, elle leur explique le monde environnant et leur conseille les bonnes manières de s’y insérer et de s’y (bien) comporter afin de parvenir à une vie heureuse. Les femmes ne constituent pas une catégorie homogène et leur appartenance au même sexe ne transcende pas mécaniquement leur diversité sociale et culturelle. Existerait-il cependant, à l’aune de la presse, une « vie des femmes » (plus ou moins réelle et plus ou moins rêvée), un « entre soi » que l’on pourrait considérer comme un facteur de construction, parmi d’autres, de l’identité sociale du sexe féminin ? Femmes diligentes, efficientes, séduisantes, aimantes : quels ont été, selon la presse, les représentations et les modèles de l’art d’être femme et de vivre au féminin ? Quelles valeurs et quelles normes les sous-tendaient ? Comment ont-elles évolué au long des XIXe et XXe siècles ? Telles étaient les interrogations d’ensemble d’une journée d’études organisée en avril 2008 par le laboratoire Carism de l’Institut Français de Presse de l’Université Panthéon-Assas (Paris II) auxquelles les contributions rassemblées dans cet ouvrage apportent des éléments de réponse. Elles éclairent la singularité de la presse féminine en tant qu’entreprise médiatique. Elles montrent l’évolution et l’ambivalence de ses discours aux lectrices, qui entremêlent identité assignée (l’éternel féminin) et identité en mouvement (les évolutions de leur statut social). Elles invitent à prendre en considération le rôle de cette presse apparemment futile, qui est à la fois un révélateur et un acteur de la démocratisation de la société, de l’essor de la consommation de masse et des mutations de la morale commune. Ont collaboré au présent ouvrage : Claire Blandin, Valérie Devillard, Hélène Eck, Nicole Edelman, Gilles Feyel, Caroline Gaye, Stephen Gundle, Sophie Kurkdjian, Cécile Méadel, Nathalie Sonnac, Dominique Veillon.

Le Figaro, histoire d’un journal

Direction des Actes du colloque organisé en 2006 au Centre d’Histoire de Sciences Po

Nouveau Monde éditions, septembre 2010, 409p.

Cet ouvrage rassemble les actes du colloque qui s’est tenu les 20, 21 et 22 septembre 2006 au Centre d’histoire de Sciences Po. Il reprend une vingtaine des communications présentées, qui retracent l’histoire du journal de ses origines à la période la plus contemporaine. De 1826 à la Belle Epoque, c’est avant tout le rôle du journal dans la vie culturelle et mondaine parisienne qui est mis en avant. Mais le quotidien est également à la pointe des mutations du journalisme, comme en témoigne la place accordée au grand reportage, qui lui donne une physionomie spécifique pendant la Première guerre mondiale. Pour l’entre-deux-guerres, la figure de François Coty est bien sûr étudiée, mais aussi celle de Lucien Romier. Les recherches portant sur ce dernier éclairent d’un jour nouveau l’histoire du journal pendant la période de l’Occupation. Triomphant à la Libération sous la direction de Pierre Brisson, Le Figaro devient le leader de la presse quotidienne de droite. Le colloque s’est intéressé à sa couverture de la guerre d’Algérie, aux éditorialistes François Mauriac et Raymond Aron, puis à la période de crise ouvert en 1965 par la mort de Brisson.

Le Figaro littéraire. Vie d’un hebdomadaire politique et culturel (1946-1961)

Nouveau Monde éditions, juin 2010, 655p.

Cet ouvrage a reçu le « Grand prix de la Critique 2010 » (décerné par l’Association des critiques littéraires et le PEN Club)

Condamné par les ordonnances de la Libération, Le Figaro littéraire reparaît en 1946, sous le titre de Littéraire, et attendra un an le retour de son nom initial. Mais l’hebdomadaire animé par Maurice Noël n’a plus rien à voir avec les pages littéraires du Figaro de l’entre-deux-guerres. Il s’agit désormais d’une publication autonome, dont les bureaux sont installés dans les salons du prestigieux hôtel particulier du Rond-Point des Champs-Élysées.

Né dans les affrontements de l’épuration, Le Figaro littéraire devient, dans le contexte de la guerre froide, le lieu du refus de l’engagement de la littérature. Pourtant, du soutien à l’appel de David Rousset au procès Kravchenko, l’hebdomadaire invente sa propre forme de « contre-engagement ». Impliqué dans ces grands combats idéologiques, il reste un journal culturel généraliste, souvent considéré comme l’antichambre de l’Académie. À l’image de François Mauriac, les « grandes plumes » du Figaro viennent y défendre la tradition littéraire française ; tandis que de jeunes critiques, comme Bernard Pivot et Jean Chalon, parcourent le Paris des lettres en quête de nouveaux talents.

Aujourd’hui réintégré aux pages du Figaro, cet hebdomadaire littéraire demeure, dans l’histoire de la presse française, une publication légendaire. L’analyse de son contenu et des parcours individuels de ses collaborateurs met en évidence la diversité des cultures politiques de droite dans la deuxième partie du xxe siècle. Elle témoigne de la singularité de cette expérience journalistique qui, de l’après-guerre à Mai 68, dut faire face aux bouleversements culturels et politiques de son temps.

Dictionnaire d’histoire culturelle de la France contemporaine

Coordination de l’ouvrage dirigé par Christian Delporte, Jean-Yves Mollier et Jean-François Sirinelli

PUF, janvier 2010, 928p.

D’« acculturation » à « zoo », en passant par « intellectuels » ou « médias », par « écologie » ou « genre », par « Belle Époque » ou « Mai 68 », ce premier dictionnaire consacré à l’histoire culturelle de la France, du XIXe siècle à nos jours, rassemble quelque 300 articles rédigés par 150 spécialistes du domaine. Il exprime la diversité des approches et le foisonnement des résultats d’un champ historique qui, en vingt ans, a connu des avancées décisives. Objets de culture, acteurs culturels, usages et pratiques, mais aussi sensibilités et valeurs, croyances et imaginaires communs, normes et univers symboliques, bref tout ce qui éclaire les comportements collectifs de la société et caractérise l’histoire culturelle en France est ici rassemblé. Ce dictionnaire entend saisir le vif d’une histoire en mouvement, à la croisée de terrains désormais bien balisés et de chantiers en construction.

Le Figaro. Deux siècles d’histoire

Editions Armand Colin, mai 2007, 310p.

Plus ancien titre de la presse française, Le Figaro est sans doute l’un des plus vieux journaux du monde. Apparu en 1826 sous la forme d’un petit journal satirique, devenu quotidien en 1866 sous l’impulsion d’Hippolyte de Villemessant, il était déjà, à la fin du XIXe siècle une institution de la vie politique et culturelle française. La Belle Epoque est aussi la sienne ; il bénéficie de l’élan de l’ensemble de la presse qui connaît un âge d’or, exerçant une influence sans partage sur l’opinion. Des chroniques littéraires aux petites annonces, la bourgeoisie française se reconnaît dans Le Figaro comme les milieux populaires se retrouvent dans les colonnes des « quatre grands » de l’époque. Rupture majeure, la Première Guerre mondiale ouvre une période d’instabilité où les propriétaires du journal se succèdent. L’institution résiste cependant jusqu’à la reprise en main par Pierre Brisson qui fait du Figaro le journal triomphant de la Libération. La prospérité de la maison Figaro accompagne celle des trente glorieuses : le prestigieux journal du Rond-Point peut choyer ses « grandes plumes ». Dans le contexte de crise de la presse écrite quotidienne des trente dernières années, le journal invente enfin nouvelles formes et nouvelles formules pour se maintenir parmi les deux plus grands quotidiens français : Le Figaro magazine naît en 1978, et la politique des suppléments initiée par le groupe contamine rapidement l’ensemble du secteur.

Premier ouvrage universitaire sur Le Figaro, ce livre resitue le titre dans la chronologie de deux siècles d’histoire des médias. S’appuyant sur l’exploration de plusieurs fonds d’archives et synthétisant les quelques travaux pionniers dans ce domaine, il propose une histoire de la presse liée à l’histoire des intellectuels, à celle des idées politiques et, plus généralement, une histoire culturelle renouvelée cherchant à capter les dimensions d’une culture commune des Français dont Le Figaro est un représentant majeur.

 

Coordination de dossiers

« Oyez jeunesse ! », Le Temps des médias, n°21, janvier 2014. Dossier sur les médias pour la jeunesse coordonné avec Françoise Hache-Bissette

« Genre, jeunes, sexualité », dossier de la revue Histoire@Politique n°14, mars 2011. Dossier coordonné avec Christine Bard et Ludivine Bantigny

« Fiction », Le Temps des médias, n°14, juin 2010. Dossier coordonné avec Anne-Claude Ambroise-Rendu et Hélène Eck

« La Cause des femmes », Le Temps des médias, n°12, juin 2009. Dossier coordonné avec Cécile Méadel.

« Le féminisme en ligne », Réseaux, dossier en préparation pour 2017

Textes collectifs et autres publications

« Oyez jeunesse ! », avec Françoise Hache-Bissette, introduction au Temps des médias, n°21, janvier 2014

http://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2013-2.htm

« La Cause des femmes », avec Cécile Méadel, introduction au Temps des médias, n°12, juin 2009

http://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2009-1-page-6.htm

« L’expertise face aux enjeux biopolitiques », avec Christine Bard et Ludivine Bantigny, introduction au dossier « Genre, jeunesse et expertise », Histoire@Politique, n°14

http://www.cairn.info/revue-histoire-politique-2011-2-page-1.htm

« Présentation » avec Anne-Claude Ambroise-Rendu et Hélène Eck, dossier « Fiction », Le Temps des médias, n°14, juin 2010

http://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2010-1-p-5.htm

« Genèse et place du genre en science politique » entretien avec Janine Mossuz-Lavau, mené avec Ludivine Bantigny, dossier « Genre, jeunesse et expertise », Histoire@Politique, n°14

« Evelyne Sullerot, le parcours d'une experte », témoignage recueilli en mars 2010, publié dans le dossier « Genre, jeunesse et expertise », Histoire@Politique, n°14

http://www.cairn.info/revue-histoire-politique-2011-2-page-135.htm

Articles

« Images de pères dans la presse magazine des années 1960 », Genre en séries, article accepté, à paraître.

« Le journal télévisé : incontournable ou dépassé ? », INAGlobal, septembre 2015

http://www.inaglobal.fr/television/article/le-journal-televise-incontournable-ou-depasse-8507

« Les discours sur la sexualité dans la presse féminine : le tournant des années 1968 », Hermès, dossier « Sexualités », n°69, 2014, p. 82-87

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=HERM_069_0082

« Genre et presse féminine : un vaste chantier encore peu exploré », avec Bibia Pavard, Les Cahiers de la SFSIC, n°9, janvier 2014.

« Radio et magazine : une offre plurimédia pour les jeunes des sixties », Le Temps des médias, n°21, janvier 2014, p. 134-143

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=TDM_021_0134

« L’histoire sur papier glacé », Le Débat, Mai-Août 2013, n°175, p. 184-189.

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DEBA_175_0184

« Médias : paroles d’experts/paroles de femmes », Histoire@Politique, n°14, 2011

http://www.cairn.info/revue-histoire-politique-2011-2-page-122.htm

« La famille, valeur de droite ? », Semen, n°30, 2011, p. 71-86

http://semen.revues.org/8972

« L’apport de l’histoire des médias à l’étude des langages du politique », Mots, n°94, décembre 2010, p. 149-154

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=MOTS_094_0149

« Les Maîtres de l’orge, la saga de l’écrit à l’écran », Le Temps des médias, n°14, p. 142-157

http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=TDM_014_0142

« Aragon sur les listes noires de Pierre Brisson », Recherches croisées Aragon Elsa Triolet, n°12, Presses Universitaire de Strasbourg, avril 2009, p. 209-226

http://www.louisaragon-elsatriolet.org/spip.php?article333

« Les interventions des intellectuels de droite au Figaro littéraire. L’invention du contre-engagement»

Vingtième siècle. Revue d’histoire, n°96, automne 2007, p. 179-194

http://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2007-4-page-179.htm

« Géographies médiatiques… et droits des femmes », Sciences de la société, n°70, 2007, p. 18-35

http://w3.scsoc.univ-tlse2.fr/70/1.html#2

« La nouvelle formule du Figaro », Questionner les pratiques d’information et de communication, Actes du 14ème Congrès de la SFSIC, 2005.

« L’histoire au Figaro littéraire », Le Temps des médias, n°5, automne 2005.

http://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2005-2-page-159.htm

« La critique littéraire au Figaro littéraire », Quaderni, 2006

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/quad_0987-1381_2006_num_60_1_2060

« Ne quittez pas L’Express », Le Temps des médias, n°3, automne 2004.

http://www.cairn.info/revue-le-temps-des-medias-2004-2-page-60.htm

« Le Figaro littéraire, de la revue politique et littéraire au news-magazine », Matériaux pour l’histoire de notre temps, n ° 73, janvier-mars 2004

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/mat_0769-3206_2004_num_73_1_961

« François Mauriac "pierre angulaire" du Figaro littéraire ? » in Philippe Baudorre (dir), François Mauriac 6. Un écrivain journaliste, Paris, Minard, 2003, p. 39 à 61.

« Les représentations photographiques de l’écrivain dans Le Figaro littéraire » in Les Recherches en information-communication et leurs perspectives, Actes du XIIe Congrès National de la SFSIC, Marseille, 2002, p. 141 à 147.

Communications publiées

« Ecrivaines sur papier glacé. Ce qu’Elle prescrit à ses lectrices »

Colloque « Comment le livre vient au lecteur. La prescription à l’heure de l’hyperchoix et du numérique », Université Paris Ouest Nanterre, 29 juin 2012, texte accepté pour les actes à paraître aux éditions de l’ENSSIB en 2016.

« L’image au cœur de l’entreprise de presse de Jean Prouvost »

Karine Taveaux-Grandpierre et Joëlle Beurier (dir.), Le Photojournalisme des années 1930 à nos jours, Rennes, PUR, 2014, p. 73-83.

« Femmes de lettres dans la presse féminine (1964-1974) »

Colloque international : « Journalisme et littérature : problématiques de la longue durée et recherches en cours », Université libre de Bruxelles, 26-27 mai 2011, texte publié dans Paul Aron et Vanessa Gemis (dir.), « Le littéraire en régime journalistique », Contextes, n°11, 2012

« Le travail des femmes dans Marie-Claire »

Communication présentée lors du colloque international « Masculin/féminin presse », Université Lyon 2, novembre 2010, Actes à paraître aux Presse Universitaires de Lyon

« Les visages de l’écrevisse. Christiane Rochefort dans la presse française »

Christine Bard (dir.), Les Féministes de la deuxième vague, Rennes, PUR, 2012, 260p.

« L’émergence de la presse spécialisée »

Communication présentée lors du colloque international « Télévision, le moment expérimental » organisée par l’Université Paris 8 et l’INA, le 29 mai 2009. Texte publié dans Gilles Delavaud et Denis Maréchal (dir.), Télévision, le moment expérimental, éditions Apogée, janvier 2011, 608p., p. 380-390

« L’image au cœur de l’empire de presse de Jean Prouvost »

Communication présentée lors du colloque « 1949-2009 : presse et photographie », Universités Paris 13 et Versailles-Saint Quentin-en-Yvelines, le 30 avril 2009, Texte accepté pour les Actes, à paraître.

« Madame Figaro, un projet commercial et politique »

Communication présentée lors de la journée d’étude « La vie sur papier glacé », Université Paris 2, le 11 avril 2008. Texte paru dans La Vie des femmes, La Presse féminine aux XIXe et XXe siècles, ouvrage dirigé avec Hélène Eck, Paris, éditions Panthéon-Assas, octobre 2010, p. 113-128

« Les Pratiques des journalistes littéraires : de la presse écrite à la presse audiovisuelle »

Communication présentée le 30 juin 2003, première Conférence Internationale Francophone en Sciences de l’Information et de la Communication (CIFSIC), Bucarest, publication en ligne sur « archivesic.com ».

© 2017 - Copyright © 2012 UNIVERSITE PARIS13 -Laboratoire des Sciences de l'Information et de la Communication. Tous droits réservés.
   
| Mardi, 22. Août 2017 || Designed by: UFR Com |