Liliana Mejía, doctorante en Sciences de l’information et de la communication à Paris 13 au sein de l’école doctorale ERASME, attachée au laboratoire LabSIC.  Elle étudie l’impact de l’art urbain dans ses différentes expressions artistiques sur las quartiers populaires de la ville de Medellín en Colombie. Le conflit armé des années 80 et 90 ainsi que les stratégies de résolution à ce conflit à travers l’art en vue de la transformation sociale et l’implantation de la gestion culturelle au niveau locale,  sont largement abordés dans sa recherche. Liliana Mejía compte avec une grande expérience dans l’enseignement secondaire et universitaire en Colombie et en France, ce dernier, notamment dans des différents collèges de l’académie de Créteil et de Versailles ainsi qu’à l’université, en enrichit ses outils pédagogiques entre divers publics.

Formation

  • Doctorante en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paris 13.
  • Titulaire du Master de Culture et Communication mention Culture et Médias, spécialité Industries Créatrices : médias, web, arts de l’Université Paris 8.
  • Diplômée de l’Université d’Antioquia en Communication Sociale et Journalisme.

 

Thèse intitulée : L’art comme outil de transformation socio-culturelle : le cas de Medellín (Colombie) des années 1980 à nos jours

Résumé :

A Medellín (Colombie), l’art sous ses différentes manifestations, a été un outil de transformation socio-culturelle de la ville touchée fortement par la violence dans les années 80 et 90, particulièrement dans les bidonvilles, à cause de la guerre menée par l’Etat contre le narcotrafic et ses groupes délinquants. A cet effet, en 1991, les leaders communautaires ainsi que des artistes et des citoyens, ont exprimé leur envie de récupérer la tranquillité de leur quartier par des manifestations artistiques réalisées dans les rues de Medellín. Ces manifestations ont été gérées par divers groupes artistiques appartenant aux six zones qui divisent la ville; ces événements ont ouvert la voie au dialogue entre les groupes délinquants existants et artistiques d’une part et entre les mêmes délinquants et le gouvernement d’autre part dans les mois qui suivirent. Aujourd’hui, la plupart de ces groupes artistiques travaillent encore en vue de la transformation sociale de la ville, malgré les précarités et les difficultés économiques pour financer leurs projets.

Le but de cette recherche est d’étudier l’art en tant qu’outil de transformation socio- culturelle dans la ville de Medellín. L’objectif principal est d’analyser scientifiquement le travail effectué par les groupes artistiques en vue de la transformation sociale, leur philosophie, leurs objectifs fixés et accomplis et leur méthodologie afin de favoriser l’insertion sociale et la participation des citoyens en tant que public ciblé dans ses activités et ses services; de même, ces analyses permettront de connaître l’état des lieux de la gestion culturelle à Medellín, et ses actions dans les quartiers vulnérables pendant ces trois dernières décennies.

Enseignements

2011-2012

Professeur d’espagnol contractuel

Académie de Versailles

Collège Camille Claudel

 

2011-2015 et 2017 à aujourd’hui

Assistante Pédagogique

Académie de Créteil

Collège Claude Debussy

 

2005-2007

Directrice du programme de Communication Sociale et professeur Universitaire pour les programmes de communication sociale et publicité

Corporation Académie Technologique de Colombie (ATEC)

Medellín, Colombie

 

2005-2007

Professeur d’espagnol

Collège de la Inmaculada

Medellín, Colombie

 

Expériences professionnelles

2016-2017

Bourse avec contrat de recherche fin de thèse Labex ICCA

2009-2013

En stage, Chargée de Communication

Galerie La Gazette des Arts

Paris

 

2007-2008

Responsable de la Communication Sociale

Faculté de Communication de l’Université d´Antioquia

Medellín, Colombie

 

Participation en colloques

1 mars 2016, Medellín (Colombie)

Colloque avec communication: Transformación social desde el arte, una apuesta para el desarrollo local.

 

2, 3 et 4 mars 2016, Medellín (Colombie)

Colloque avec communication: Jornadas de Socialización y de Investigación para el Cambio Social.

Mai-Juin 2016, Valence (Espagne)

Colloque avec communication: Université d’été franco-espagnole, arts et médias, lieux du politique ?

 17, 18 y 19 de Junio de 2015 à Madrid (Espagne)

Jornadas de los Jovenes Américanistas « Ciudades y conflictos: ayer, hoy y mañana »

Conferencia: « L’art comme outil de transformation socio-culturelle : le cas de Medellín (Colombie) des années 1980 à nos jours ».

 

Publications

2016

 

Article scientifique :

« El arte como herramienta de comunicación para el cambio social ».

Revue Folios, Universidad de Antioquia – Medellín, (Colombie)

2009-2010

Représentations de la violence dans les dessins animés américains : quelles visions de la famille pour les jeunes?

Mémoire Master Culture et Communication, sous la direction de Jacques GUYOT

Université Paris 8

2007-2008

Coordinatrice / Editrice Publication «Encuentro

Académico» du Secrétariat d´Education de

Medellín en partenariat avec l’Université d’Antioquia

Medellín, Colombie

2005-2008

Directrice et jury de diverses publications des étudiants (rapports, mémoires et thèse)

Corporation Académie Technologique de Colombie (ATEC)

Medellín, Colombie

Read more at http://lilianamejia.e-monsite.com/pages/presentation.html#m4s8XpuDGjsY1ZjB.99

Participation dans des projets de recherche hors thèse doctorale

  1. Projet Conception Multimédia et Mémoire Créative Intergénérationnelle (COMMIC). Année scolaire 2015-2016 (Temps partiel) et 2016-2017 avec renouvellement pour l’année 2017-2018. Ce projet fait partie des Appels à projets proposé par Labex ICCA dans la catégorie : « Blanc ».  Le projet est encore en cours.

 

  1. Projet Réseau International Human Mount: Villes Intergénérationnelles et Développement Sociale Urbain à l’Ère du Numérique, 2016-2017. Ce projet explore comment les conditions technologiques, notamment celles liées à la communication et à l’interaction numérique, influencent les rapports sociaux et l’expérience urbaine des jeunes de quartiers populaires de ces trois villes (Medellín, Paris, Sao Paulo).